Pourquoi le jeu
comme outil du coaching?

Si vous êtes arrivé ici c’est par ce que vous êtes curieux de savoir quels sont les liens entre jeu et coaching. Vous souhaitez savoir pourquoi j’utilise le jeu comme outil du coaching ? Comme je l’ai indiqué ici, j’utilise des principes de la Gestalt :
– Ce qui se passe en séance peut être le reflet de l’extérieur.
– L’important ce n’est pas le contenu mais la relation.

Si l’important, c’est la relation et non le contenu…Et si ce qui se passe en séance peut parler de ce qui se passe à l’extérieur alors, puis-je permettre au coaché de vivre une situation qui servira d’expérience ? Voilà les fondements de mon approche innovante. 

Laissez-moi vous expliquer pourquoi j’utilise le jeu.

Le jeu pour créer du lien dans le coaching

Passer une soirée entre amis au coin du feu à faire une partie de cartes, c’est pas mal ça, non? Le jeu facilite les échanges et augmente la qualité des liens. En clair, il enrichit la relation. En tant que coach, je me focalise aussi sur ce qui se passe entre nous, ce qui se passe dans la relation. Alors l’enrichir augmente la qualité du travail et les prises de conscience.

Le jeu permet d’être plongé dans des situations nouvelles et des univers différents, voir même d’incarner un personnage. Vous avez le droit de penser à vous et d’être méchant lors d’une partie et parfois même, c’est essentiel pour gagner. Souvent, dans mes séances, le premier à être éliminé c’est le manager et cela veut dire beaucoup de choses. Qu’est-ce que le jeu révèle de votre personnalité?

deux équipes de babyfoot

Pour faire équipe et s’entraider

Certains types de jeu permettent de travailler en équipe ou de manière coopérative pour atteindre un objectif commun. Les alliances sont importantes pour chacun et pour le collectif, elles permettent de développer des relations d’entraide. Pour que ces relations fonctionnent, il faut faire confiance, à l’autre et à soit.
Et vous quelle est votre place dans une équipe?

Le jeu pour regarder la problématique du coaching sous un angle différent

Jouer, c’est mettre de la créativité et de l’imaginaire dans le quotidien. En utilisant le jeu et le coaching, j’accompagne mon client à prendre du recul sur sa problématique. En utilisant les métaphores et l’imaginaire, le jeu fait aussi appel à des ressources encore insoupçonnées. Aborder une situation problématique avec créativité permet de trouver davantage de solutions qui vous conviendront. Quand avez-vous été créatif face à un problème?

Pour développer de nouveaux neurones

Selon Jaak Panksepp, fondateur des neurosciences affectives, le jeu (Play) a une place essentielle dans la construction de tous les mammifères. Il est inné et permet aux individu de tester et cerner les règles en société et favorise donc les interactions sociales. Mieux encore, le jeu permet le développement de nouveaux neurones dans l'hippocampe (siège de la mémoire). On croyait cela impossible il y a encore 15 ans!

Parce que le jeu et le coaching c’est sérieux !

Pour certains, le jeu est enfantin et pourtant il reste une activité très codifiée! Il existe peu de jeux sans règles. Les instructions ne sont pas là pour contraindre, elle viennent protéger la partie et ses participants. Et si la règle est floue, mal formulée, ou bien injuste, est elle encore juste et cadrante? Alors même quand vous trichez cela parle de vous, vous vous reconnaissez? 

Présentation du coaching par le jeu à la fabrique du changement de lille

Comment je les utilise : jeu et coaching?​

Je choisis un jeu (ou j’en modifie un) afin qu’il corresponde à une situation posant problème au coaché. Nous jouons. Et une fois terminé, je questionne le coaché sur comment il a vécu la situation. Nous déroulons ; je peux également dire comment je me suis senti si c’est important pour le coaching. Et enfin, nous regardons ensemble si cela peut parler de lui à l’extérieur. Les résultats sont parfois bluffants.

Prenons un exemple

Voyons dans un cas pratique ce qu’il s’est passé. Je vais parler ici d’un coaché d’une cinquantaine d’années avec qui je travaillais autour de l’estime de soi. Je lui ai proposé une partie de “The Mind” qui est un jeu coopératif. On gagne ou on perd ensemble. Après le déroulé que j’ai décrit juste avant, il me dit avoir pris conscience de quelque chose.

En réalité, au début de la partie, il lui était impossible de me faire confiance, alors que c’est la base du jeu. Il lui était impossible car avant de me faire confiance, il lui fallait qu’il se fasse confiance à lui-même. A la séance suivante, deux semaines plus tard, il est revenu rayonnant. Il m’a informé qu’après ce qu’il avait découvert avec le jeu, il s’est fait davantage confiance.

Il a donc relevé la tête, là où avant il fuyait le regard et avait les yeux rivés au sol. En relevant la tête, il s’est rendu compte que les gens le regardaient et que parfois même, on lui souriait.

Cela pourrait aussi t'intéresser :

002_Cover

Terrain de jeu : apprendre par l’expérience

Connaissez-vous La Fabrique du Changement Lille ? C'est le plus grand Festival Francophone alliant Innovation Managériale et Transformation des Organisations. Cette année, j’ai été sélectionné pour animer un atelier sur le…
guguerre

Un jeu sérieux pour découvrir le coaching

Dans ce jeu sérieux (ou serious game) vous êtes plongé dans l’univers médiéval !Par équipe, vous devrez défendre votre château tout en attaquant les autres. Réalisé afin de faire découvrir le…

On reste en contact ?